Activités en 2018

Activités en 2017

Activités en 2016

Activités en 2015

Activités en 2014

Activités en 2013

Activités en 2012

Activités en 2011

Activités en 2010

Activités en 2009

Activités en 2008

Activités en 2007

Activités en 2006

Activités en 2005

Au fil de l'Art ...

Nos activités en 2018

10e Chemin d'Artistes, 21 et 22 avril

Visitez notre galerie photos  pour un aperçu de ce beau week-end

L'équipe "Au fil de l'Art..." a souhaité cette année consacrer la grange de la Ferme de l'Abbaye (Tourinnes-Saint-Lambert) à ce merveilleux végétal aujourd'hui menacé. L'ARBRE construit par le Théâtre Zanni sera présent pendant tout le week-end. Il côtoie des sculptures, des peintures, des installations mettant en scène des créations originales inspirées par le bois, l'écorce, la sève, les feuilles... mais aussi par l'imaginaire que l'arbre a suscité depuis toujours dans l'esprit et le cœur de l'Homme. Parmi les installations, une "mosaïque" composée de pièces (dessins, peintures, photos...) évoquant l'arbre est le fruit de la participation de nombreux Walhinois. Cette œuvre collective, très riche et passionnante à découvrir, réjouit l'équipe organisatrice.

Certaines de ces créations seront mises en vente, au profit du "Centre de Hemptinne". Le Centre de Hemptinne est un Service Résidentiel pour personnes Adultes présentant une déficience mentale sèvère/profonde. Ces oeuvres sont proposées au "prix libre et conscient". www.centredehemptinne.be

Poursuivant sa route, le "Chemin d'artistes" s'étire à travers les villages de la Commune, ponctué par 38 lieux où plus de 80 exposants vous accueillent avec leurs hôtes pour vous présenter leurs travaux (céramiques, dessins, gravures, installations, peintures, photographies, sculptures...).

Parmi les créateurs invités, nous avons l'honneur et la grande joie de recevoir MARCE TRUYENS, une artiste belge qui a développé au long de sa vie toutes les facettes de son immense talent. Licière, peintre, graveuse, sculptrice, elle réussit à allier sculpture et tissage, peinture et tapisserie et rêve d'une fusion entre la sculpture monumentale et la tapisserie

Nous souhaitons à chacune et chacun de belles découvertes. Allez jusqu'au bout des chemins, ouvrez grand vos yeux, mettez votre esprit et votre sensibilité en éveil !

Informations pratiques : cliquez ici
Spectacle ARBRE
Nous sommes au regret de devoir annoncer l'annulation du spectacle ARBRE prévu samedi 21. Une comédienne présentant ce spectacle est actuellement blessée. Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

Toutefois, l'ARBRE "planté" par le Théâtre Zanni restera présent à la Ferme de l’Abbaye de Lerinnes pendant tout le week-end.

Les exposants


Cliquer sur une image pour l'agrandir
Micheline Albert (peinture et sculpture)
En 2015 Micheline Albert s'inscrit aux ateliers de Myriam Struyf et découvre le bel univers du Powertex et ses dérivés. Il suffit de suivre quelques règles et puis oser, se laisser aller, rien n'est mal fait. C'est aussi l'occasion de faire de nouvelles connaissances. Des liens se créent et un groupe se forme qui évolue et s'essaie à de nouvelles techniques. Cette activité artistique nous libère, nous réapprend à être curieux, nous donne plus d'assurance. www.facebook.com/EmApowertex
Amnesty International (photographie)
#JeSuisHumain
Dans le cadre de sa campagne 2018 en faveur des droits de l'homme, Amnesty International présente les clichés du collectif Huma. Composé de Johanna de Tessières, Virginie Nguyen Hoang, Olivier Papegnies et Frédéric Pauwels, ces photographes cherchent à montrer, par une photographie digne, respectueuse et empathique, celles et ceux dont la vie a basculé par un engrenage de coups durs au point de se retrouver privés de toute perspective d'avenir. Mais plutôt que d'accompagner les migrants sur les routes de l'exil, les auteurs de ce reportage les ont rencontrés là où ils commencent à nourrir l'espoir de pouvoir se reconstruire, que ce soit par exemple dans les camps de réfugiés en Jordanie et au Liban... ou en France et en Belgique.
En présentant ce reportage sous le titre "#JeSuisHumain", le collectif Huma et Amnesty International ont donc pour objectif de montrer combien, loin de se résigner au statut de victimes, la majorité des migrants et demandeurs d'asile entendent redevenir des acteurs à part entière de leur propre vie.
Photo : Copyright : Olivier Papegnies, Collectif Huma.    www.amnesty.be
Haut
Frédéric Annet (peinture)
Frédéric Annet, ingénieur des eaux et forêts au parcours éclectique est passé des bureaux d’études en mécanique de précision à l’enseignement spécialisé tout en menant parallèlement sa passion pour les arts plastiques. Autodidacte, ayant baigné dans un environnement familial créatif, il peint depuis toujours et son parcours l’amène à la recherche de techniques innovantes au service des thèmes qu’il affectionne. Il anime également un atelier artistique mêlant les nouvelles technologies dans le cadre de son travail dans l’enseignement à l’hôpital.
En superposant différents tableaux dans la résine, Frédéric Annet laisse remonter discrètement ou fait apparaître à son gré, des visages, des silhouettes ou différents motifs. Vient alors se former une image stratifiée où se juxtaposent différents univers. Ses sources d'inspiration prennent racine notamment dans le pop art et la culture populaire ainsi que dans la mémoire collective. Ses tableaux proposent ainsi, soit une image «déréalisante» par le choix d'une cohabitation iconographique décalée, soit au contraire, une image invitant à l'introspection apportée par un choix iconographique plus cohérent, plus classique, faisant écho à des moments de solitude partagée...
Haut
Lieve Baert (céramique)
Lieve Baert est céramiste depuis 1985. Le grès est son matériau de prédilection. Elle façonne ses pièces à la main à partir de plaques d'argile qu'elle assemble pour donner naissance à des pièces aux formes variées telles que vases, boites, coupes rondes ou carrées. Ses pièces sont ensuite recouvertes d'émaux, dont ses favoris sont le céladon, le shino, le tenmoku et, le plus difficile, le rouge de cuivre. Elles sont enfin cuites à très haute température (1300°C).
Inspirées par l'art japonais, les céramiques de cette artiste étonnent par leur pureté et leur simplicité. Après de nombreuses expositions en Flandre, elle expose pour la première fois en Wallonie.    lievebaert.blogspot.be/
Haut
Laurence Blairvacq (sculpture)
La sculpture a toujours été une passion pour moi. Je sculpte la pierre depuis quelques années. Cette discipline m'a été enseignée par Véronique Choppinet que je remercie.
La pierre représente pour moi l'éternité. Je sculpte avant tout avec mon coeur et mon âme. Je sculpte la vie et l'amour. Je ne pars pas d'un modèle. Chaque pierre est différente et a sa propre histoire.
Sculpter, c'est aussi un grand moment d'expression corporelle. Je manie volontiers la disqueuse mais aussi la pointe et la massette.
Je vous laisse découvrir mon travail avec beaucoup d'humilité car la pierre c'est avant tout une grande dame, la magie d'un don de la nature.
Haut
Juliette Blanchart (sculpture)
Juliette Blanchart a commencé la sculpture en 1988 à l’Ecole des Arts de Braine-L’Alleud, dans l’atelier de Philippe Desomberg, où elle a suivi des cours pendant 5 ans, parallèlement à sa formation d’architecte. Elle y a surtout travaillé la terre et le plâtre. Elle s’est initiée à la taille de la pierre lors d’un stage dans la carrière de Denée. Après une longue pose permettant de concilier vie de famille et métier d’architecte, elle a repris, pour son plus grand plaisir, la taille de la pierre auprès de Véronique Choppinet en 2015.
"J’aime la lenteur de la taille à la main, l’odeur exhalée par la pierre millénaire, la sonorité de la pointe ou du ciseau, la douceur de la pierre polie, les surprises qu’elle réserve… Même au départ d’un modèle précis, la pierre a son mot à dire et participe à la réinterprétation du modèle".
Haut
Vincent Blondeau (peinture)
Né à Bruxelles en 1953, je peins depuis toujours... en amateur. Au fil des années, j'ai développé une technique du dessin située à mi-chemin entre le flou volontaire et une forme de naïveté quasi enfantine du trait et du coup de pinceau.
A l'occasion de ce "Chemin d'artistes", je propose au visiteur de découvrir des œuvres dont certaines remontent à une époque déjà lointaine : celle de ma jeunesse, celle de mes premiers pas dans la vie d'adulte, celle des espoirs. Une époque où, plus que la justesse technique et l'exactitude des courbes, c'était l'effet graphique, l'effet sur l'imaginaire qui m'intéressaient et que je recherchais. Peindre à l'instinct des images extirpées de mon imagination, comme si elles étaient vues à travers le prisme brouillardeux et évanescent d'un rêve qu'à l'instant du réveil on est déjà en train d'oublier.
Haut
Lysiane Bourdon (photographie)
Série "Mist"
Artiste plasticienne née à Bruxelles et vivant en Hainaut, aux confins de plusieurs canaux et d'une forêt. "J'aime particulièrement le contact avec la nature et la perception de tout cet univers d'arbres, de racines, d'eau et de poésie".
Les photos présentées ici ont été réalisées à l'aube, dans les brumes du nord, pendant ces instants fragiles où terre et ciel ne sont pas encore séparés. Elles font partie d'une série intitulée "Mist" et invitent à la contemplation. www.lysianebourdon.com
Haut
Monica Burch (peinture)
Artiste peintre britannique, récemment installée à Perbais, Monica est passionnée par la couleur, le mouvement et la forme humaine.
Son parcours jalonné d'expériences vécues en Amérique Latine et à Barcelone se pose enfin en Belgique où elle approfondit ses techniques de la peinture à l'huile à l'atelier Truffino de Bruxelles.
Elle propose des compositions principalement abstraites, réalisées à la peinture à l'huile, en suggérant de temps à autre une approche figurative de la beauté humaine. A cette tendance de combiner des styles différents, vient s'ajouter une touche occasionnelle et subtile de collages ou de feuilles d'or intégrées aux rouges puissants et aux bleus mystérieux qui prédominent dans ses œuvres.
Haut
Agnès Cordiez (peinture)
"Avec un chromatisme riche de l’espace sensible, les tableaux d'Agnès Cordiez font à la fois écho de compositions abstraites complexes et de présences figuratives du monde de la nature humaine". (Dominiq Fournal).    www.agnescordiez.be
Haut
Marc Costermans (photographie)
Marc Costermans (photographie) Après 10 années de travail de prise de vue dans le Brabant Wallon, Marc Costermans présente en primeur une sélection d'images pour sa nouvelle exposition intitulée : Martin-couleur
Bien sûr, un accent est mis sur la beauté et la couleur du martin-pêcheur. Mais un dialogue s'installe également entre les couleurs de l'oiseau et des fonds.
Un gros travail de patience et de connaissances techniques aboutissent à cette présentation photographique.    500px.com/lemarcost/
Haut
Michèle Crapet (peinture)
Ses peintures sont de subtiles abstractions colorées qui se déploient à la surface du tableau avec une grande économie de moyens qui compense une exceptionnelle sensibilité de la facture et de l'expression.
Haut
Marie-Paule Dacosse - Moulaert (dessin et peinture)
Depuis toujours, la nature attire et intrigue Marie-Paule Dacosse. En se promenant dans les campagnes et les bois, elle photographie et collectionne des objets insolites : une vieille souche, des champignons, une branche marqués par le temps… Après qu'elle a touché et respiré ces objets, l'analyse de ses photos sera à la base de son inspiration.
Ces morceaux d’arbres lui procurent joie et émerveillement. Elle y découvre des lignes, des formes, des volumes irréguliers qui voyagent dans tous les sens. Cette rencontre avec la nature entraîne des interrogations criantes et parfois une harmonie poétique. Il en résulte des dessins au tracé imaginaire, rêveur, interrogateur, parfois inquiétant, et quelquefois incompris.
Avec un brin de curiosité et d’imagination, il est possible à chacun de retrouver le regard de l'artiste sur cette nature poétique, permettant ainsi une évasion pour quelques instants.
Haut
Benoit Dassy (sculpture sur bois)
A chaque fois, c'est une plongée dans l'inconnu. Chaque morceau de bois a son histoire. En creusant dans sa structure, une autre vie, une autre page apparaît. Résonance entre l'inspiration du sculpteur et la texture du bois, ses couleurs et puis déjà une expression se profile sous les griffes de la chaîne.
Après avoir sculpté l'argile, la cire, le plâtre et le cuivre, je travaille le chêne, le hêtre, le sapin rouge ou l'Azobé. Je pars de chutes d'arbres vaincus par la tempête ou de bois récupérés qui ont déjà une histoire. Je cherche à faire naître des personnalités expressives et créer un dialogue avec et entre elles. Sortes de totems, ils m'évoquent pour certains les représentants des ancêtres dans les tribus indigènes ou les statues de l'île de Pâques.
Haut
Anne de Baenst (peinture)
Après avoir vécu 15 ans dans des pays de soleil, elle suit un parcours complet dans diverses écoles et académies.
Ses peintures, ses sculptures, ses installations figuratives ou abstraites nous parlent et nous transportent vers des lieux réels ressentis à travers toute la sensibilité qui l'anime. Sous une apparente abstraction, dans ses installations également, elle trouve ses idées dans des errances imaginaires et réinvente ce que l'œil perçoit. www.anne-debaenst.eu
Haut
Brigitte de Callataÿ (sculpture)
Brigitte de Callataÿ travaille la terre et le bronze avec passion, dans le but de susciter des émotions. Elle tente d’insuffler un mélange d’expression et de mouvement dans chaque moment de vie qu’elle recrée et transmet dans ses oeuvres.
Le côté malicieux de l’enfance, la complicité, la vie et la douceur sont ses sources d’inspiration. Depuis sa formation avec sa professeure chinoise de renommée internationale Luo Li-Rong, Brigitte expose dans des galeries d’art et dans de nombreux parcours d’artistes. Elle a été invitée à exposer au Golf Club d’Hulencourt à Vieux-Genappe en novembre 2017 dans le cadre du Festival d’Hulencourt.    www.brigittedecallatay.com
Haut
Pierre de Maere (photographie)
Je me présente, Pierre, 16 ans, photographe belge pour le plaisir. Il y a un peu plus d'un an, fin mai 2016, je commence à m'intéresser sérieusement à la photographie. Je me renseigne, je discute, étudie et de manière autodidacte, j'apprends. Dès mes premiers pas, le portrait m'attire davantage que le reste. Après plusieurs mois à photographier famille et amis, je me lance officiellement. Quelques semaines plus tard, mes services prennent vie, permettant de rembourser le gros de mon matériel. Aujourd'hui, un an plus tard, une nouvelle ère débute. Doucement, j'entreprends différentes collaborations plus ambitieuses. Agences, marques et magazines... Let's hope !    www.p2mphoto.com/
Haut
Caroline de Sauvage (sculpture)
Rejoindre la conscience de la dimension sensible de l’être. Cheminer vers la connaissance de soi à travers l’appréhension de la matière comme élément sensible et vivant. C’est ce qui prévaut, tant au point de départ que dans l’élaboration progressive de ma recherche. Si tout est connecté, et sachant que je ne peux pourtant m’abstraire du processus, je peux malgré tout me faire assez discrète pour entendre les mémoires de mon matériau de départ. C’est ce qui me pousse à glaner ces restes de nature comme point d’origine d’un travail. Coques séchées, bois morts ou restes animaux, ces ‘objets’ sont des traces du vivant, avec chacun leur histoire. Dont ils laissent s’échapper des bribes. Dès le premier regard sur eux, mon histoire à moi va s’y imbriquer, invariablement. Pourtant, me reste en tête, d’essayer de m’effacer pour rehausser ces langages et signes discrets que chaque matériau rend.
Au fil de mes recherches/travaux, se dégagent quelques pistes récurrentes. L’attirance pour le fragile, le ténu, le vulnérable. Ce qui ne tient plus qu’à un fil...
Haut
Nicole de Schrevel (peinture)
Au-delà des apparences sociales et culturelles, je peins des êtres de tous les jours. Le décor n’a pas d’importance, les traits ne sont pas réalistes. Dans les regards et les attitudes je cherche à saisir l’innocence, la fragilité, l’inquiétude, la tendresse...
Seuls, en couple, en famille, ils nous renvoient parfois à ce qu’il y a de plus secret en nous.    atelier-ndes.blog4ever.com
Haut
Marcelle Decelle (peinture)
Pratiquant la peinture depuis près de 25 ans, Marcelle Decelle est toujours restée fidèle à une technique classique qu'elle maîtrise parfaitement. Aujourd'hui encore, sa principale source d'inspiration demeure la nature. Soucieuse d'une parfaite adéquation à ce que lui propose le regard, elle restitue bouquets floraux, paysages séduisants et animaux de passage pour offrir d'un plaisir fugace une image plus durable.
Haut
Nadia Delange (powertex et béton ciré)
Artiste autodidacte, ce sont mes émotions et ce qui m'entoure qui m'inspirent pour réaliser mes toiles. Je travaille différents types de peintures, pigments et matières, poudre de pierre, chaux, sable... pour créer reliefs et textures de façon abstraite.
Les surprises de ces mélanges entre eux me poussent à inventer et interpréter au gré de ce que je découvre.
Le public peut comprendre mes oeuvres comme il l'entend, l'important est qu'il réagisse et qu'il soit touché par mon travail.    www.nadiadelange.com
Haut
Benoit Deleuze (sculpture)
Mon métier me permet d'être en contact quasi quotidien avec la nature et les arbres en particulier. Tantôt dans les bois, tantôt dans les parcs, tantôt encore au bord des routes et des chemins. Une occasion sans cesse renouvelée de me rappeler combien la nature est généreuse. A elle seule, elle est une grande artiste, tant elle est créatrice de merveilles qu'elle offre à mon regard. Bien plus encore, c'est elle qui me stimule à créer à mon tour, à chaque fois que je transforme ce qu'elle me donne gracieusement. Pour certaines pièces, j'ajoute même des minéraux ou des pierres semi-précieuses.
Haut
Fleur Delwart (peinture)
Fleur Delwart est une architecte de Mont-Saint-Guibert. Elle a commencé la peinture avec la méthode Martenot en 1980 chez sa tante Claude Orts, puis chez Béatrice Verstraete.
Après une trop longue période de pose, elle a repris la peinture chez Isabelle Malotaux à Court-Saint-Etienne où elle peint tous les lundis dans une ambiance sympathique.
"Mes sujets de prédilection sont les visages d'enfants... Je cherche l'émotion dans un regard, une expression, un sourire... Ces toiles me donnent du punch et de l'énergie... en contrepartie, je peins également des paysages et des animaux qui me confèrent apaisement et ressourcement... L'Afrique me touche particulièrement..."    www.fleurdelwart.portfoliobox.net
Haut
Marie Demortier (pastel)
Institutrice maternelle depuis plus de 30 ans, c'est dans la nature que je parviens à retrouver mon calme intérieur. C'est pourquoi elle est la source d'inspiration de ma démarche d'artiste.
Sur le papier, j'utilise plusieurs techniques différentes : crayons aquarelles, pastels gras, secs et à l'huile.
Haut
Myriam Deru (illustration)
Créer a toujours été pour moi inséparable d'un art de vivre, une esthétique de l'existence, la jouissance des petites choses. Ne renoncer à rien ... la peinture, le dessin, les carnets de voyage, le livre pour enfants. C'était une envie dans mon adolescence. J'y ai mis toute mes forces pour y arriver.
Depuis la fin de mes études d'illustration, j'ai publié une trentaine d'albums. Aujourd'hui, j'anime des ateliers pour adultes au "Centre d'Expression et de créativité" de Genappe et participe à de nombreux voyages où j'anime des ateliers de carnets de voyage.    myriamderu.canalblog.com
Haut
Daniel Dewarseger (peinture)
Imaginez ! Je suis un arbre, mon existence est calme, cela me convient. Je devine à l'instant une présence vivante devant moi. Ma rétine habille en surface mon habit d'écorce et j'y inscris le reflet de celui qui me regarde car il me faut du temps...
Le résultat volontaire de la démarche se situe donc à mi-chemin entre la recherche d'une texture de support et l'évocation de ce qu'il capte (bien loin d'une xième réinterprétation de portraits ce qui serait trop réducteur). Comme s'il s'agissait d'un mariage instantané entre le sculpteur et le dessinateur, entre l'arbre et celui qui le regarde. .
Haut
Régine Dezille (peinture)
Depuis 15 ans, Régine Dezille suit assidûment les cours de l'artiste peintre Guy Némerlin à l'Académie de Chastre. Tout en ayant parfois recours à l'acrylique et à l'aquarelle, sa technique préférée est toujours restée la peinture à l'huile.
Passionnée elle-même par la pratique de la voile et du jardinage, cette artiste peint volontiers des marines et la nature. Les personnages et les sites ne la laissent toutefois pas indifférente.
Fidèle depuis plusieurs années à une présence aux Parcours d'artistes de Chastre et de Walhain, Régine Dezille a déjà exposé également ailleurs, notamment à Wavre et à Court-Saint-Etienne.
Haut
Anne Dorselaer (peinture, dessin, gravure)
"Travailler à développer son langage propre"
En premier, il y a le temps de l’observance, merveilleux moment où les bruits qui nous entourent s’estompent ; soudain, le silence nous invite à y voir.
Je suis face à moi-même et l’esprit s’interroge sur le vu-vécu, l’existence.
Du poste d’observation, je reluque, dévisage…
Prendre son temps…changer son rythme, ébullition de pensées créatrices.
Reste à percevoir de l’intérieur une réalité autre que celle qui se propose à nos yeux… aimer regarder, s’amuser de choisir, prendre, délaisser…
Les lignes tracent.
C’est un jeu... de hasards, un cheminement. Enfin, parfois, il faut reprendre les contours, affirmer les ombres, générer l’émotion, activer le partage, saisir l’intérieur vers l’extérieur et lui montrer le chemin du retour, vers soi... Depuis quatre ans, après une longue période consacrée uniquement au dessin et à la peinture à l’eau, je pratique la gravure, surtout le lino, la pointe sèche, l’eau-forte et l’aquatinte sur plaques de zinc. Mon travail est le plus souvent rapide et instinctif. La gravure m’ouvre de nouveaux horizons, notamment vers l’abstraction où je m’aventure quelquefois... adorselaer.wordpress.com
Haut
Martine Druart de Mora (peinture)
Corp(s)age : Mise en scène du corps, des corps…
Grands et petits pas… fluidité, mouvements, sentiments… il/elle danse…
Ambiguïté, métamorphose, torse, tête, tronc, cuisses…raconter le corps.
La chair en peinture, le corps, nu, habillé, caché, dévoilé… les couleurs vivifiantes, sereines, se superposent ; s’opposent.
Recherche de bien-être, d’abandon… méditation. Du bon usage de la lenteur, de la douceur… La thématique du corps… réveille l’imagination, plaisir de laisser voyager le regard, faire voguer notre imaginaire.
La simplicité, le dépouillement laissent une porte ouverte aux rêves. Invitation au voyage faite d’énigmes et de découvertes.    www.facebook.com/emilie.druart.52
  Haut
Christine Du Breuil (sculpture)
Suspensions
Quand la terre s'a"air". Les mains posées sur l'argile,
l'intuition la lib"air".
Les doigts peaufinent,
affinent...
La forme prend forme.
Le feu consomme,
consume...
La sculpture peut enfin
s'envoyer en l'air !
Christine Du Breuil
travaille la terre à l'état brut,
laissant une grande part à l'inconnu...
Haut
Anne du Parc Locmaria (aquarelle et acrylique)
Graphiste de formation, enseignante en fonction et peintre par passion, je réalise surtout des paysages. Terre ou mer (voire les deux à la fois ...) en aquarelle, acrylique, encres, gouache ou pastels, ils sont apparus sur papiers et toiles au fil des ans depuis 1991, principalement inspirés par la Bretagne mais aussi par d'autres régions (Grèce, Venise, Québec ...).
Haut
Enéo, atelier de peinture
Robert Brackman, Nicole Clément, Marguerite Debuisson, Antoine Deceuninck, Jean-Marc Demanet, Marie-France Fagoo, Françoise Gilon, Daniel Goda, Huguette Legrand, Christiane Michaux, Christiane Rousseaux, Philippe Scoubeau.
brackman-robert
Robert Brackman
clement-nicole
Nicole Clément
debuisson-maguy
Maguy Debuisson
deceuninck-antoine
Antoine Deceuninck
demanet-jean-marc
Jean-Marc Demanet
fagoo-marie-france
Marie-France Fagoo
gilon-francoise
Françoise Gilon
goda-laga
Daniel Goda
michaux-christiane
Christiane Michaux
scoubeau-philippe
Philippe Scoubeau
L’atelier de peinture d’Enéo Walhain, mouvement social des aînés, regroupe diverses disciplines telles qu’aquarelle acrylique, huile et dessin. Il a le plaisir et est fier de vous présenter, pour la seconde fois, les œuvres de ses membres.
L'atelier est ouvert à tous ceux qui souhaitent exprimer leur sens artistique.
  • Robert Brackman. Je suis aquarelliste (hobby) de longue date et essaie de progresser dans le cadre d'ateliers (école d'aquarelle de Namur, atelier ENEO). Je réalise des paysages, des fleurs, des personnages et pour le moment, je travaille sur la réalisation de portraits.
  • Nicole Clément."Dès que la toile devient émotions ou souvenirs en couleurs, la joie s'empare de moi".
  • Maguy Debuisson, ancienne élève de l’académie des Beaux-Arts, s’est spécialisée dans le dessin.
  • Antoine Deceuninck est attiré par la gouache.
  • Jean-Marc Demanet s’exprime dans la pyrogravure et le dessin.
  • Marie-France Fagoo. Attirée depuis l'enfance par l'art, l'aquarelle m'a permis de mettre des moments colorés sur papier. Là ou le rêve commence, les couleurs fusent et le ciel ouvre son rideau sur la vie.
  • Françoise Gilon "La peinture m'apaise et m'offre l'occasion de m'adonner à une activité qui m'a toujours attirée. Les couleurs traduisent mon état d'esprit du moment, et parfois même les plus vives me rendent plus joyeuse voire optimiste. J'ai choisi la peinture acrylique pour les audaces qu'elle permet et aussi pour des raisons plus pratiques...
  • Daniel Goda, aquarelliste, a participé à différents parcours ; vous pourrez admirer sa nouvelle production.
  • Christiane Michaux a une préférence pour le dessin animalier et l’huile.
  • Philippe Scoubeau privilégie le dessin, et en particulier le portrait.
Haut
Mariel François (peinture)
Mariel François a étudié la peinture décorative à l'Institut de peinture Van der Kelen. Aujourd'hui, elle profite de ses temps libres pour laisser libre cours à son énergie créatrice. Depuis sa première participation au parcours d'artistes, en 2016, elle a participé à plusieurs expos où les visiteurs ont apprécié ses œuvres d'inspirations variées. Ses tableaux, tout en sensibilité, sont le reflet de ses émotions du moment. Elle nous donne à voir des nus à peine esquissés et pourtant tellement expressifs, des cercles d'or hypnotiques et d'autres œuvres plus abstraites.    marielfrancois.be
Haut
Giovanni Gelmi (sculpture)
"Ce qui frappe dans le travail de Gelmi, c'est l'éclectisme de ses œuvres mais également la grande dextérité du soudeur. Tantôt des réalisations à la facture puissante mettent en avant la brutalité de l'acier - qu'il aime à marier au mouvement -, tantôt des œuvres plus fines, plus légères, plus sophistiquées, se moquent du point d'équilibre et la musicalité l’emporte. Voilà un sculpteur, professeur de soudure en substance, qui a su, à merveille, déjouer les catégories d’un art qui repose sur un vrai métier." (Lucien Rama)    www.gelmi.be
Haut
Isabelle Goffinon (ZAGO) (peinture)
Ma démarche artistique se veut avant tout un univers où se mêlent couleurs, matières et traits. Je me réserve une grande liberté gestuelle et picturale à travers la redécouverte de la nature, la richesse de ses coloris et la lumière des saisons.
Instinctivement, je travaille la toile par strates successives avec le papier, les pigments, le jeu de transparence ou d’opacité. Petit à petit se construit ce voyage introspectif où l’œil et la gestuelle se côtoient sans indifférence.
Haut
Nick Gomand (peinture)
Les œuvres de Nick Gomand sont créées uniquement à partir de coquilles d'œufs, une technique de peinture qu'il a inventée pour satisfaire sa tendance à l'abstrait. Il y avait certainement quelque chose à faire avec ces "déchets" que nous jetons. Un jour qu'il cuisinait des œufs (il est cuisinier) il a imaginé les remplir de peinture. Pourquoi ensuite ne pas les lancer sur une toile ? Il a commencé avec une couleur, puis une seconde... La principale raison pour laquelle il est inspiré par la peinture abstraite est parce que tout y est basé sur l'imagination...
Nick Gomand a remporté le 1° prix de peinture abstraite au Festival International André Coppens.. Ses toiles sont vendues au profit de son association Bike' er' Nick (L'aide aux motards accidentés) créée en l'an 2000.
peinturestechnick.wixsite.com/tech-nick
Haut
Ann Grossi (photographie)
Bédouins de Palestine et d'Israël, une culture en voie de disparition.
Ce reportage photographique propose une mise en lumière du quotidien des bédouins des villages non reconnus en Palestine et en Israël. J'ai choisi de montrer les difficultés de cette minorité qui peine à maintenir sa place dans le contexte difficile du conflit israélo-palestinien et des plans de regroupement des bédouins dans des villes nouvelles.
En 1948, au moment de la création de l'Etat d'Israël, 90% de la population bédouine qui vivait dans le désert du Néguev, a fui vers l'Égypte, dans le désert du Sinaï et en Jordanie. Les 10% restant ont été déplacés dans une zone délimitée du nord de désert du Néguev. De ces 10%, une partie s'est réfugiée en Cisjordanie. www.anngrossi.be
Haut
Thérèse Hauptmann (sculpture)
Thérèse Hauptmann, régente en arts plastiques et céramiste formée à la Cambre, où elle fut l'élève de Pierre Caille, artiste renommé et découvreur de talents authentiques. Des formes tendres et douces déclinées indifféremment en croix de berceau, bestiaire, fruits, plateaux, médaillons et carreaux décoratifs, dans des camaïeux à dominante bleue, marine, lavande, ardoise ou turquoise constitutives d'un univers paisible, détendu et optimiste, qui n'a d'autre prétention que de caresser l'oeil et d'habiter discrètement les intérieurs.
Haut
Emilie Henry (peinture)
Née à Ixelles en 1982, historienne de l’Art, agrégée de formation mais aussi fervente créatrice depuis l’enfance, j’explore, à travers mon travail artistique, la face cachée des êtres : tranches de vie, émotions, identités multiples, relation à soi-même, à l’entourage, au monde.
La série "Répartie" est un ensemble de créations multidirectionnelles dans lesquelles les silhouettes se superposent, dialoguent et rendent apparente une nouvelle réalité. Une réalité construite sur l’abstraction, les souvenirs, le vécu de chacun. Par l’usage de carton et de plexiglass de réemploi, ces individus, saisis le temps d'une pose, semblent s'animer entre transparence et recyclage des matériaux.    www.ezao.be
Haut
Claudine Hildebert "HILDE" (céramique)
Mon travail d'artiste remonte à plus de 34 ans. Cette période m'a permis de me livrer à plusieurs pratiques créatrices. Après le moulage traditionnel et la sculpture semi-figurative, le travail du métal et du polyester, les disciplines se sont succédé avec le même souci de la recherche. Le moment était propice, pour marquer davantage ces évolutions, d'aborder les matériaux nouveaux tels les patines à l'acrylique ou les résines. Même les vieux clous et le cation alvéolé, dévolus ordinairement à de modestes usages, sont devenus de merveilleux composants. Cette tendance dite de "récupération" aboutit maintenant à une alchimie à la fois heureuse et étonnante. Elle permet aussi d'activer de nouvelles démarches de recherche et d'exploiter les innombrables trésors qui trouvent grâce aux yeux de la curieuse que je suis.    www.hildebertart.com
Haut
Claire Installé (peinture)
Ce n’est que récemment que je me suis (re)mise à la peinture et à la céramique, après un cheminement de vie où la créativité (artistique et autre) a toujours eu sa place. Les occupations familiales et engagements divers de la vie me laissent enfin plus de temps pour me consacrer à mon cheminement artistique... Je travaille avec différents médiums : la peinture à l’huile, l’aquarelle, le "mixed média", la terre aussi.
Pour moi, peindre c’est avant tout un dialogue, un questionnement avec la partie de soi qui est touchée par le sujet peint. En laissant la réponse sortir, une transformation intérieure a lieu, une connexion aussi à quelque chose de précieux qui se laisse dévoiler. C’est aussi le désir inconscient de laisser émerger une facette de notre intériorité.
Haut
Kristof KTF (peinture)
Parallèlement à mon activité professionnelle, j’ai développé depuis quatre ans mon activité artistique autour du pochoir pour proposer portraits et animaux aux couleurs vives, largement inspirés par l’univers de la bande dessinée et des super héros.
Adepte du travail d’artistes pochoiristes tel Jeff Aérosol, Snik ou encore C215, je peins sur tous types de supports, souvent récupérés, avec pour plaisir la rapidité d’exécution des œuvres. Une démarche rendue possible par le travail, souvent long, de fabrication des pochoirs.
Dans la conception des œuvres, je suis particulièrement attentif à la représentation des regards, de l’œil, thématique qui m’est chère. Vecteur de rencontres, le regard est, selon moi, une invitation, une déclaration, le messager de nos émotions... www.facebook.com/kristofKTF
Haut
Geneviève Lagasse (sculpture)
Après plusieurs années de travail à l’acrylique sur toile, Geneviève Lagasse explore aujourd’hui la sculpture.
L’artiste aime créer des silhouettes naturelles aux détails décalés, en proposant des thèmes parfois inattendus. Le mélange des matières (bois, pierre, résine, terre…) renforce l’uniformité et l’originalité de la scène. Arrêt sur image de moments de détente, de tranquillité, de pause, suggérant avec vivacité et légèreté l’envie d’en faire autant.
Haut
Frederik Langhendries (lithographie et sérigraphie)
Mon travail est inspiré par les produits de fabrication industrielle tels que le métal, le multiplex, le carton ou le papier. Ces matériaux dits "pauvres" subissent toutes sortes de traitements qui les rendent riches d’un point de vue formel. Leurs altérations modifient leurs textures pour devenir écritures. Sur le chemin du travail, je ramasse les matériaux qui servent de matière première à la réalisation de sérigraphies et lithographies.
En dépit de l’ère numérique, notre société produit encore énormément de papier. Qu’il s’agisse de publicités, de formulaires administratifs ou de documents bancaires, le sort du papier est souvent semblable une fois arrivé en fin de vie. Il finit dans une benne déposée dans la rue, en paquets ficelés ou sous forme de copeaux après un passage à la déchiqueteuse. Les papiers sont déposés avec une grande nonchalance et ce, en dépit de la protection de la vie privée. Mis au rebut au regard de tous pour intégrer la sphère publique, ces papiers sont souvent chargés d'histoire. Ils sont porteurs de messages, de fragments de vie que je transforme pour en proposer une nouvelle lecture, une nouvelle signification personnelle.
www.facebook.com/frederik.langhendries.7
Haut
Jean-Marie Lebreton (sculpture)
Mes œuvres sont réalisées uniquement à partir de matériaux de recyclage. Chacune d'elles sort de ma propre imagination et est unique en son genre. www.facebook.com/MetamorphoseAtelierBoutique
Haut
Jean-Paul Lefebvre (photographie)
Jean-Paul Lefebvre est publicitaire. Il s'intéresse donc aux mots, aux images et à ce qu'ils signifient. Raison pour laquelle il s'essaie à l'écriture et à la photographie lors de ses nombreux voyages. Il s'est d'abord consacré au noir et blanc avant de s'ouvrir maintenant à la couleur.
Haut
Aline Leplat (sérigraphie et peinture)
Après une carrière dans le milieu de l’organisation d’événements, j’ai senti le besoin irrépressible de revenir vers mes fondamentaux et de renouer avec la peinture abandonnée bien des années auparavant. Je ne cherche pas à développer des concepts dans mon travail mais plutôt à exprimer un ressenti, un souvenir ou une sensation. La figuration qui m'est utile pour la construction de la toile ou du dessin disparaît peu à peu et laisse au spectateur tout le loisir d’y inscrire son propre vécu. Pour mes tableaux, j'utilise l’acrylique, le crayon, la mine de plomb et les pigments. Mon travail est un jeu entre les rapports de couleurs et de valeurs. La poésie qui peut s’en dégager vient par la suite quand les yeux du spectateur se laissent guider par la toile. Les techniques de reproduction sérigraphique mêlées à la peinture me permettent de détourner l’image de sa lecture première et de proposer un univers et un éclairage différents. www.facebook.com/byAlineLEPLAT
Haut
Jocelyne Louckx (sculpture)
Après avoir pratiqué diverses techniques en gravure et notamment gravure sur bois, j’ai éprouvé le besoin d’ouvrir les ailes, de prendre un envol, d’emplir l’espace... C’est alors qu’un petit oiseau est né, petit oiseau de papier, mâché. Mais que faire de la gravure ?
Et bien… des plumes pardi !
Le petit oiseau s’est envolé, et depuis une espèce est née et s’est développée…
Haut
Josiane Louis (aquarelle)
Depuis plusieurs années, je caressais le désir de faire de l’aquarelle ; j’ai longuement hésité car je n’ai aucune formation artistique. Finalement en septembre 2014 je me suis inscrite à un cours privé donné pas Tazio Bernmonti. Les sujets traités au cours sont variés et chacun les interprète selon sa sensibilité.
J’ai immédiatement éprouvé beaucoup de plaisir à manier le pinceau et la magie des mélanges qui s’opère entre l’eau et les pigments ne cesse de m’émerveiller.
Outre le plaisir de peindre, cette discipline m’apprend aussi à regarder autrement autour de moi.
Haut
Anne Majerus (sculpture bois)
La Nature, voilà ma principale source d'inspiration et de matière première. En particulier le bois, ce matériau noble, brut et naturel que j'aime toucher, sentir, façonner. J'aime surtout ses veines, ses noeuds, ses imperfections qui rendent chaque morceau unique. J’aime le travailler en jouant sur les contrastes de tons, de finitions, de formes... en alliant le brut naturel et la finesse du travail manuel.
Je ne privilégie pas de style spécifique car, selon moi, "avoir un style, c’est s’enfermer" et la création doit rester libre de toutes contraintes. Néanmoins avec le temps, et sans le vouloir vraiment, il s'en dégage quelques thématiques récurrentes, probablement le reflet de mes inspirations : Birds- les oiseaux, Rêveurs- petits personnages minimalistes, Nature- mise en valeur de l'oeuvre de la nature, Urban - silhouettes urbaines, Mural- assemblages de vieilles planches, Disques- à la symbolique très personnelle.    www.annemajerus.be
Haut
Marie & Michel Mangon (photographie)
Biz'Art
Ma démarche actuelle se dirige vers une approche conceptuelle. Je convertis une vision en image lors des prises de vue en studio. Ensuite, le travail de post production est partie prenante du processus créatif. La lumière soulignant les détails d'un portrait et le mystère de l'ombre traduisant mon approche artistique.
J'aime présenter des portraits qui laissent libre cours à l'imagination. C'est celle-ci qui est invitée à construire ce qui est dissimulé. Mon intention est d'interpeller le lecteur par l'intrigue du non vu.
Des peintres Flamands du XVIe siècle aux peuples de la vallée de l'Omo dans le Sud-Ethiopien, il n'y a qu'un pas... de 8000 km. Tel est le projet que je me propose de vous soumettre.
Marie est mon premier spectateur. C'est elle qui, tout au long de la création, m'aide par ses analyses critiques, ses ressentis et conseils. Nous faisons évoluer ainsi les oeuvres jusqu'à leur aboutissement.    mmag.be
Haut
Isabelle Mathieu (dessin et peinture)
Mes dessins -écritures spontanées- et peintures sont le fruit de mon imaginaire et de mon inconscient. Les traits s'assemblent spontanément pour se muer en un schéma imprévu. Les lignes sont tantôt larges, fortes et affirmées, tantôt fines, délicates et fragiles.
Haut
Eliane Michiels (peinture)
En 2004, Eliane Michiels commence à suivre des cours de peinture à l'Académie de Chastre chez Guy Nemerlin. Quatre ans plus tard, elle élargit sa formation artistique en s'initiant à la technique du pastel. Ses œuvres sont pour la plupart des portraits, des animaux et des fleurs.
Haut
Pierre Moreau (photographie)
L'art de Pierre Moreau est à la fois poésie et photographie. De sa longue pratique dans la mode et la publicité, il a acquis une maîtrise technique hors du commun. De la rencontre avec des artistes comme Olivier Strebelle, il a aiguisé la perception poétique des formes, des mouvements, des lumières dans l'œuvre du sculpteur.
Aujourd'hui, comme livré à lui-même, on serait tenté d'écrire "délivré" à lui-même, Moreau explore la dimension poétique de son regard. Qu'il le porte sur les friches industrielles taguées, à la lisière matinale des forêts ou dans le soleil si particulier de Saint-Idesbald, sur les rivages dunaires de la mer du Nord, l'objectif de Moreau capte, au moment de la prise de vue, l'émotion esthétique essentielle. Usant ensuite de toute la palette de la technologie numérique, l'artiste déploie un univers esthétique qui nous trouble parce qu'il est à la fois ce que l'oeil a vu et ce que le cœur a ressenti.
Dans chacune des photos de cet artiste, le spectateur reconnaît une musique, un souvenir, un sentiment qui lui semblent familiers et pourtant révélés à nouveau. N'est-ce pas cela la poésie ? Une émotion dans laquelle nous nous lovons comme dans le cercle familier de sentiments que nous croyions oubliés et qui, pour surgir à nouveau, ne demandaient qu'à être sollicités ? "L'art photographique de Moreau est de l'ordre du paysage poétique : on le contemplerait à jamais sans parvenir à en épuiser les variations, les ciels, les saisons" (Edmond Morrel).    www.pierremoreau.be
Haut
Monik Myle (vidéo & installation )
Le travail de Monik Myle s'articule autour de la notion du territoire, que ce soit dans un contexte urbanistique ou comme espace mental.
Sa recherche se concentre cette fois sur la "bulle" comme lieu existentiel. Le processus d'observer les légères variations dans l'alchimie de sa création paraît simple et hasardeux, mais nécessite concentration.
Un arrêt sur image, un polaroïd.    monikmyle.weebly.com
Haut
Chantal Noël (pastel)
Il y a sept ans, je me suis découvert une véritable passion pour le pastel. J'aime travailler du bout des doigts et me laisser emporter par les sensations que me procure cette matière si fascinante.
Mes œuvres sont principalement des portraits pour lesquels je suis des cours afin de perfectionner ma technique. Je participe également à des stages. La pratique du pastel est pour moi une réelle thérapie.
Haut
José Noël (sculpture)
Mes sculptures sont réalisées au moyen de matériaux bruts tels que le bois, la pierre et le fer qui sont travaillés souvent ensemble et présentés de façon à rendre palpable leur présence dans la nature.
L'accent est mis sur le contraste entre la dureté des éléments utilisés et leur suspension dans l'espace. Il en résulte un jeu d'équilibre et d'observation.
Haut
Manolita Perea (peinture)
Le fondement de ma peinture c'est d'être libre, de ne pas me sentir enfermée dans une seule forme d'expression, de ne pas appartenir à un style particulier.
Mes recherches sont basées sur une volonté de construire des ponts entre des époques, des tendances, des formes, des cultures, des expressions... parfois avec des confrontations mais aussi des alliances.
Pour moi, chaque oeuvre a une identité propre, elle est unique comme chacun de nous, comme un individu. C'est pour cela que je leur donne un nom évocateur.
Dans ce parcours, je présente le fruit de mes premières recherches dans l'esprit de créer librement des ponts entre le figuratif organique et l'abstrait. Ils se côtoient et se confondent. Je propose aussi des toiles récentes où cette démarche s'affirme par le recours à des formes et des couleurs plus précises et plus denses.
Haut
Pierre Philippe (encre, crayon et pastel)
"Dans le temps j'ai dessiné, moi aussi", ne peut s'empêcher de rappeler le promeneur au dessinateur qu'il a repéré de loin, en rase campagne. Et lorsque, se penchant par-dessus son épaule, il ajoute "notre fille fait des dessins superbes", comment entendre autre chose que l'écho d'une crainte ? Celle que la passion de la demoiselle ne connaisse pas davantage de constance que celle de son papa...
Je crois que si l'on veut persister dans le dessin, il faut s'ennuyer et être capable de cultiver l'ennui sans chercher à le tromper.
Haut
Jean-Paul Poppé (dessin, peinture, sculpture)
Les assemblages en papier, carton et balsa sont pour Jean-Paul Poppé l’opportunité d’exprimer les relations existant entre les réalités du siècle. Les personnages dans les assemblages sont les narrateurs de l’histoire vécue ou à venir, les mots et lettres sont présents pour que le spectateur s’accroche à son histoire. Jean-Paul Poppé s’est enraciné dans le trouble de l’irrésolu et dans les marges de la réalité, il peint des échos déviés qui condensent ses hantises et qui posent l’interrogation souveraine: "D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?"  Comme ni la science des rêves, ni les écrits de Freud, ni les banques de données n’apportent une solution à cette énigme, l’artiste, sur sa tour d'ivoire, teint de couleurs parfois crues, parfois viscérales l’incognito d’une vie d’avant, de maintenant et d’après. jean-paul-poppe-45.webself.net
Haut
Laurence Remacle (sculpture)
Du plus loin qu'elle s'en souvienne, Laurence Remacle a été attirée par la sculpture qu'elle pratique en quelque sorte en continuité de ses jeux d'enfant. Très vite, la thématique du corps s'impose par sa dimension à la fois mouvante et intemporelle, son langage universellement accessible, les émotions qu'il transmet. De la terre au bronze en passant par des avatars de silicone et de cire, chacun de ses petits nus féminins à la fois graves et désinvoltes, mutins et telluriques, passe par des phases successives d'affinage. Laurence Remacle n'a pas d'atelier : l'œuvre est sur la table, on la repousse un peu à l'heure des repas.
Ce travail ne finit jamais vraiment. Chaque nouvelle œuvre "terminée" semble un commencement. Pour Laurence Remacle, "Le plaisir n'est pas dans l'œuvre finie mais dans le cheminement pour y aboutir, le moment le plus creux et le moins intéressant est justement lorsqu'elle est terminée ! Le plaisir est dans la rencontre de ce qui va surgir".
www.laurenceremacle.com
Haut
Monique Schoonenburg (peinture)
J'ai toujours aimé dessiner et surtout créer quelque chose de mes mains. J'aime mélanger les couleurs et voir la toile changer au fur et à mesure de ma démarche. J'aime tester différentes techniques, comme l'acrylique et l'aquarelle. Comme j'aime mélanger l'abstrait avec une pointe de réel.
En étant plus jeune, je n'ai pas toujours eu le temps de faire tout cela et je me suis juré que lorsque je serais pensionnée, je reprendrais mes pinceaux et mes crayons. Et voilà, c'est chose faite. Je suis une artiste peintre amateur. Mon entourage dit que ma peinture est joyeuse... sans doute un peu comme moi.
Haut
Colette Spiltoir (fractales)
Je désire vous prouver qu'on peut faire rêver avec des "MATH" en vous faisant entrer dans le monde imagé des fractales. Monde merveilleux connecté à l'inconscient et qui ne m'a jamais déçue !    www.instantsdefractales.be
Haut
Lyliane Tellier (peinture)
Au fil du temps, mes peintures deviennent plus colorées, plus vivantes. Cela, je le dois à la Provence qui m'inspire beaucoup.
Ce n'est pas le sujet qui est important pour moi, ce sont les couleurs chaudes qui donnent vie à la peinture. Qu'il s'agisse des rouges ou des ocres de Roussillon, du bleu intense du ciel et du calcaire gorgé de soleil du Mont Ventoux ou encore du rouge éclatant des vignobles à la fin de l'été. Les promenades le long du canal de Carpentras me font découvrir le reflet d'un ciel turquoise, des joncs d'un vert olive dans cette eau calme qui serpente à travers la nature...
Haut
Stéphane Terlinden (céramique)
Unique en son genre, le travail de Stéphane Terlinden se présente essentiellement sous forme de tableaux muraux en terre cuite émaillée, peinte ou brute, de toutes dimensions. Les thèmes abordés sont multiples, avec une préférence pour l'architecture d'imagination, le paysage, les scènes tirées de la mythologie ou de l'histoire sainte. A cela s'ajoutent de nombreuses commandes réalisées pour des institutions, entreprises, lieux de culte, demeures et collections privées.
De 1992 à 1999, Stéphane Terlinden a collaboré avec son oncle le céramiste Max van der Linden. Son atelier et son exposition permanente se trouvent à Nodebais en Brabant Wallon.    www.s-terlinden.be
Haut
Suzanne Thièry (peinture)
"L'important n'est pas de peindre la vie mais de donner vie à la peinture". Depuis longtemps Suzanne Thièry a inscrit cette "leçon" de Bonnard au cœur de sa démarche artistique.
Dans ses peintures récentes, elle tente d'harmoniser formes abstraites et couleurs confrontées ou superposées. Des espaces mystérieux apparaissent, émergeant de cette alchimie. Le peintre, surpris, peut alors accentuer certains traits, renforcer une couleur, creuser l'espace, poser une touche de lumière... Un paysage est là, né d'un monde intérieur.
Chacun peut y pénétrer, découvrir un univers, peut-être un écho de son univers personnel... Entendre le clapotis de l'eau, respirer son odeur, voir se balancer les roseaux, pénétrer dans la grotte, percevoir le calme avant la tempête, puis entendre éclater le tonnerre, exploser le volcan...
Haut
Marce Truyens (tapisserie)
Ce qui caractérise l'oeuvre de Marce Truyens, c'est une force créatrice qui ne la quitte jamais, qui la fait vivre, qui la fait exister. "Les êtres, les objets ont une âme, elle les fait dialoguer en les recréant, les métamorphosant". Nourries par les événements qui traversent sa vie et secouent sa sensibilité, des œuvres puissantes et intenses naissent. Servies par des techniques parfaitement maîtrisées, elles ne peuvent laisser indifférent.    www.marcetruyens.be
Haut
Caroline Van der Poorten (peinture)
C’est coincée dans un embouteillage aux environs de Nîmes que le thème de mon œuvre a pris corps. J’admirais ce lieu de passage dont la fonctionnalité avait pris le pas sur l’esthétique. L’humain n’était pas présent dans ce lieu et pourtant, son trait était partout. Dès lors, je me suis intéressée à ces paysages à la marge, à leur couleur et leur lumière à toute heure du jour ou de la nuit. Je me suis mise à peindre mes lieux de passage : Ottignies, Walhain et ses environs.
Haut
Marie Van Roey (feutre)
Mon travail actuel utilise le feutre comme matière pour composer des tableaux. Le feutre est une technique qui apporte à la fois de la profondeur et de la richesse picturale. Je pars de la laine et j'utilise les mèches de couleurs comme autant de coups de pinceau, comme une peinture.
Je foule les fibres à l'eau et au savon. Rétréci et modifié, le tableau se fixe alors sans retour possible.    marievanroey.ultra-book.com
Haut
Anne Van Rymenam (dessin)
Anne Van Rymenam obtient le certificat d'Arts Plastiques à l'Institut 75 à Bruxelles. Diplômée des Arts du Spectacle de l’I.AD à Louvain-la-Neuve, elle crée le théâtre Zanni en 1983. Elle est professeur de yoga depuis 15 ans.
Elle organise et/ou participe à diverses expositions régionales : Corbais, Nil-Saint Vincent, Lonzée, Louvain-la-Neuve et suit un atelier d’illustration sous la direction de Dominique Maes (Louvain-la-Neuve) et l’atelier Pinceau découverte (Walhain).
Anne crée un monde onirique qui se tisse à petits traits au rythme du souffle qui l’habite. Un univers entre ciel-terre-mer où l’œil peut plonger et le cœur s’ouvrir à l’espace. Des dessins pour se laisser voyager mais aussi respirer dans l’ici et le maintenant.
Haut
Monique Vanmollekot (céramique)
Monique Vanmollekot, artisan céramiste certifié, membre des Métiers d'Art du Brabant wallon, apprivoise la porcelaine. Son travail est en relation avec la lumière. La sensualité de la terre, la sérénité qu'elle impose à l'artisane en la tournant et la façonnant, la passion du feu et la surprise de la création ont touché son âme. Différentes techniques lui permettent d'exprimer son interprétation du monde toujours en mouvement et agressé, dont elle cherche à dégager de la pureté, de l'espoir par des jeux de lumière, et de la sérénité tant recherchée dans son chemin de femme. Elle aime à penser que cette part d'elle-même vit à travers ses pièces, toutes uniques. www.letourduparadis.com.
Haut
Maxime Vermeulen (photographie)
Architecte de formation et de profession, photographe autodidacte, je commence mes premiers pas dans la photographie au cours de mon premier trekking en Islande en 2011. Ce voyage révèle en moi deux passions devenues indissociables : le voyage sac sur le dos et la photographie. Depuis, année après année, les voyages se sont succédé... et les photos aussi !
Début 2016, je plaque tout pour voyager un an à l’étranger (Nouvelle-Zélande, Japon, Birmanie, Israël). Beaucoup de personnes rencontrées sur ma route me poussent alors à partager le résultat de tous ces instants vécus.
A l'occasion de cette exposition, je me propose de revenir sur certains de ces moments avec l’envie de partager mes aventures et mon amour pour les grands espaces.    www.maximevermeulen.com
Haut
Françoise Verreth (sculpture)
"Poser un regard bienveillant sur soi, sur l'autre. Ressentir, transmettre de l'émotion, semer le rêve et enfin... partager ma joie de créer".
En façonnant la terre, simplement, à la recherche de la forme, du mouvement et de l'équilibre, Françoise Verreth salue la vie. Son sujet de prédilection : la femme éternelle mais aussi les couples. Son univers, empreint de poésie et de délicatesse, nous apaise et nous invite à un voyage intérieur.
Haut
Joëlle Vincent (peinture et matière)
Chaux, poudres de marbres et pigments s'écrasent et se lient sous le passage incessant des lames de métal. De la matière, une ligne émerge, s'enracine et force l'horizon. Des lieux, des impressions s'y accrochent, puis disparaissent, insaisissables. Des terres se déchirent, des lumières éclatent et s'arrangent pour révéler un travail suggestif et poétique.    www.joelle-vincent.com
Haut
Marie-Rose Zicot (aquarelle, acrylique)
Peindre à l’aquarelle est ma préférence. C'est laisser couler la couleur sur l’eau ! Tous les thèmes peuvent être abordés mais je préfère les fleurs, leur transparence, leur douceur, leur lumière...
Haut
Teresa Zielonko (peinture)
Teresa est née et a grandi en Pologne. En 1978, elle s’est établie en Belgique et a entrepris des études d'architecture à Bruxelles. Une fois ses études terminées en 1986, elle a ressenti le besoin de continuer sa formation artistique en participant, pendant plusieurs années, à des ateliers de dessin, d'aquarelle, de modèle vivant, de peinture... Depuis, la peinture est devenue son moyen privilégié d’expression. Elle peint en étant inspirée par son vécu et ce qui l’entoure. Elle entre en profondeur dans l’énergie de la création en explorant ses multiples possibilités. Il en résulte des tableaux travaillés en plusieurs étapes superposées où la recherche intense de la lumière et d'une alliance privilégiée entre les formes et les couleurs a la plus grande importance. Ses œuvres dégagent des ambiances et des rythmes parcourus d'imaginaire et de liberté. Cette manière de procéder laisse aux observateurs le choix entier de leurs propres interprétations face à des supports qui peuvent alors devenir autant de signes pour eux... Inventer des tableaux la conduit vers le recueillement nécessaire au bien-être et à la rencontre de la beauté contenue dans le monde, chez les autres et en nous-mêmes. Sa peinture énergisante, positive et consciente offre autant d’invitations à la contemplation et à la sérénité.    www.teresazielonko.com
Haut


En pratique

Horaire d’accès

Tous les lieux d’exposition seront accessibles le samedi 21 avril de 12h00 à 18h30 et le dimanche 22 avril de 11h00 à 18h30.

Catalogue et plan

Un catalogue accompagné d'un plan de localisation des différents lieux d’exposition (5 €) sera disponible le samedi et le dimanche (jusqu'à 17h.) aux lieux d'accueil suivants : la Cafétéria (réfectoire de l'école de Walhain) et la Ferme de l’Abbaye (Tourinnes).

Le catalogue avec plan sera aussi disponible du lundi 9 au vendredi 20 avril à la Maison communale durant les jours et heures d'ouverture au public, soit à l'Office du tourisme, soit au Service population (Salle des guichets). Office du Tourisme : de 8h à 12h et de 12h30 à 16h. Administration communale : de 9h à 12h et le vendredi de 17h à 20h.

Cafétéria

La traditionnelle cafétéria (boissons, petite restauration) vous accueillera à l'Ecole de Walhain le samedi 21 et le dimanche 22 avril de 11h à 18h.

Les vélos

Durant tout le week-end et à l'initiative de la commune, des vélos neufs et reconditionnés seront mis gracieusement à la disposition des visiteurs qui préfèrent privilégier ce type de déplacements. Parallèlement, un atelier de réparation vélos sera accessible à tous sur la Place communale de Walhain, le samedi et le dimanche de 10h à 17h.

Avec le soutien de :
sponsors